Coup de gueule: Le mal qu’on peut infliger

Pourquoi les gens ne sentent le mal que quand il leur est infligé et non quand il l’inflige? Pourquoi a t-on l’impression qu’il n’y a pas pire que notre cas ? Pourquoi notre instinct nous pousse à dire “tu as disparu” au lieu de dire “on s’est perdu de vue” ?

Le proverbe marocain “ma7ass belmazwad ghir lli madroub bih” est applicable, on a beau avoir lmzwad dans l’oeil (ça fait drôlement mal d’ailleurs), quand c’est autrui qui souffre on est insensible à sa situation! Voire des fois on ne veut même pas la constater de peur que le peu de bon sens et humanité qui est en nous ne se réveille et sympatise….

En hors et in sujet, le pilote du F16 a des parents, des frères et soeurs, une famille, des amis mais nous avons l’impression que le monde s’en moque et en parle comme s’il s’agissait d’un chien (peut être mort? peut être pas?) Et même le chien a le droit de partir en paix et en intimité.. sans oublier  que c’est un ascenseur émotionnel pour ses proches et du buzz pour les journaux et surtout e-journaux.
Ehh oui ma7ass belmazwad ghir llinmadeoub bi8 mais celui pour qui le mal est passé à alzheimer et ne se rappelle plus de ce que ça fait .. la roue tourne…

What do you think?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s