Je m’ennuie… Je me marie!

bored-16811_1920

“Dimanche soir”: deux petits mots, peut être, mais deux petits mots capables de faire rentrer toute personne dans un état de dépression immédiat. J’exagère? Maybe, mais en tout cas, c’est la période de la semaine que je déteste le plus, et je ne fais surement pas l’exception. C’est la journée de la semaine qui me semble la plus longue, la moins intéressante, et surtout, le soir arrivé, la plus déprimante de toutes. En effet, le dernier jour de la semaine annonce l’arrivée de la suivante, donc du jour tant appréhendé, le fameux LUNDI. Le stress de la semaine qui n’a même pas encore débarqué commence à s’installer, petit à petit, dès le réveil. On se rend compte que finalement, on n’a rien foutu du weekend, et qu’on ne dirait pas non à un jour supplémentaire, une sorte de bonus, entre samedi et dimanche.. Mais on peut toujours rêver.. Dimanche dernier n’était pas une exception.. Après une bonne grasse matinée et une journée passée à ranger ma chambre et à regarder des séries débiles, question de tuer le temps, le soir est arrivé accompagné d’un sentiment d’ennui accablant. Rien à faire, rien à regarder sur la télé, et une certaine envie de se tirer une balle dans la tête, ou tout simplement se jeter du balcon de cette chambre fraîchement rangée. Certains d’entre vous se disent surement, benti, c’est de ta faute, sors, fais des activités intéressantes, get a life! Mais le fait est que je vis à USC, United States of Chawiya, AKA Settat, un grand village où aucune activité, peu importe sa nature, n’est possible (affaire à traiter ultérieurement..).

Je descends donc rejoindre la famille, voir ce qu’ils font eux de leur vie dominicale. La voiture de mon père n’étant pas là, j’en comprends qu’il est sorti, oui il en a de la chance, lui.. Ma mère est en train de plier le linge, et mon petit frère est devant son PC, comme d’habitude, comme tous les jours.. Une cousine, son mari et leur fils sont là aussi.. Ce dernier est en train de finir ses devoirs, pendant que ses parents regardent la télé. Je m’affale sur un fauteuil à côté et m’entends soupirer un «je m’ennuiiiie». Ma cousine me regarde et me lance un «tzouwji!» en rigolant.

Tzouwji! Bien sûr.. Quelle évidence! Pourquoi je n’y ai pas pensé avant.. Ne suis-je pas bête! J’avais presque oublié que notre société donnait autant d’importance au mariage. Après un certain âge, surtout chez la gente féminine, Khadija, la Jane Doe à la Marocaine, n’aura plus aucune importance jusqu’au jour de son mariage, et à partir de là, elle n’existera plus qu’à travers son mari. Moul Dar à ce moment sera au centre de son petit monde, et elle vivra alors dans le seul et unique but de satisfaire sa Grandeur. A + B fait que je dois me marier pour ne plus m’ennuyer. Je dois me marier pour donner un sens à ma vie. Je dois me marier pour que je puisse enfin exister.

Mais sérieusement, pourquoi faisons-nous une fixation dessus? Pourquoi persuadons-nous que le mariage est un devoir sociétal avant tout? Pourquoi subissons-nous autant de pression à ce sujet de la part de tout le monde et n’importe qui? Pourquoi oublions-nous qu’il s’agit là d’un sujet d’on ne peut plus personnel? J’en ai ma claque des tantes qui demandent à ma mère «ewa fou9ash ghanferhou biha?» J’ai envie de leur dire que «ana ferhana brassi, si vous voulez vous joindre à moi, merhba!», que je n’ai pas besoin qu’on m’appeler Madame pour que je me sente exister, que le jour où je me marierai, ça sera parce que je l’aurai décidé, pas parce que je me suis sentie obligée.

Je ne dis pas que je suis contre le mariage, loin de moi cette idée. Au contraire, je pense que le mariage est une étape importante à laquelle beaucoup aspirent, à un moment ou un autre de leur vie. Une fois les études finies et la carrière professionnelle entamée, on se dirige petit à petit vers un certain confort, une certaine stabilité. Ensuite, naturellement, une envie d’aimer et d’être aimé(e) s’installe, puis celle de fonder une famille fait son petit chemin vers nos pensées. C’est un peu ça la vie.. Non? L’idée est que, à mon humble avis, se marier reste un choix, une conviction personnelle avant toute chose. Si je ne suis pas encore convaincue par l’idée même, ou ne suis juste pas encore tombée sur la perle rare (tiens, une autre affaire à traiter ultérieurement!), ça ne regarde finalement que moi.. Ce n’est vraiment pas la peine qu’on me pourrisse l’existence par ces questions qui n’en finissent pas. Ce n’est pas parce que j’ai 27 ans et que je suis encore célibataire que je vais finir ma vie seule, à m’ennuyer, ou au meilleur des cas, avec un chat comme unique compagnon..

One comment

  1. c bien d avoir une forte personnalité mais n oublie pas que tous ceux qui te le demandent t aiment beaucoup, tu as raison pour tout ce que tu as dis, tu es libre de choisir ta destine mais il y a une chose que tu oublie si tu es entrain de chercher ta perle rare soit sure que ca n existe pas car de nos jours pas de parfait ni homme ni femme ne te fatigue pas tout le monde se cache derrière un masque de gentils de fidèles de je ne sais pas quoi alors qu il n y a que des chasseurs d occasions et des gens sans principe qui peuvent se lancer dans des aventures secrètes rien que pour argent ou plaisir passager alors qu il sont aux yeux des autres des anges sur terre. je te souhaite une vraie perle humaine que tu pourras la faire briller toi meme et faire apparaitre son charme parce que c possible il faut jamais se confier aux apparences un conseil hh

    Like

What do you think?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s