Where is the LOVE ?

Fatiz_001

Il est 19h07. Je suis garée devant une sorte de club sportif/SPA, qui fait aussi office de Hammam pour dames un jour sur deux. Seulement, je ne suis là ni pour faire du sport, ni pour me faire chouchouter (et Dieu seul sait à quel point j’en ai besoin, du sport… Mais là est une toute autre histoire). En réalité, je suis venue accomplir mon devoir de progéniture : chercher ma mère au Hammam. C’est la moindre des choses me diriez-vous, après tout, c’est elle qui m’a mise au monde, sans elle je ne serais même pas là en train de vous raconter ma vie… Et je ne pourrais sûrement pas vous contredire. On oublie souvent tout ce que nos parents font pour nous, chaque jour, depuis notre naissance, mais là encore est une autre histoire.

Revenons à notre histoire… 19h13, derrière moi vient se garer une autre voiture. Au volant, un “jeune homme”, la quarantaine, venu aussi chercher quelqu’un, je présume. Deux ou trois minutes plus tard, une jeune femme sort du club. La trentaine passée, la démarche enthousiaste, les joues roses et le visage illuminé. Elle a dû bien se faire pomponner au SPA la veinarde. En tout cas, elle a l’air radieuse, presque souriante, impatiente de retrouver son mari (du moins c’est ce que je me suis dit en voyant la rapidité de ses pas). De mon rétroviseur je l’observe, elle monte dans la voiture, s’installe rapidement, referme la portière, et… C’est tout ! Le monsieur démarre et ils s’en vont.

Vous vous dîtes surement qu’il s’agit là de gens normaux, d’une scène normale, on ne peut plus banale, et que je cherche la petite bête. Quelle est donc cette petite bête que je cherche à votre avis ? En observant cette scène, une seule chose m’a interpellée: Je n’ai vu aucun signe d’affection, rien, NADA ! Même pas un petit bisou de “bseha lhammam”… C’est comme si la dame avait prix un taxi pour rentrer chez elle.

Je me demande si une autre personne qui aurait assisté à une scène pareille se poserait la même question, ou suis-je juste en manque d’affection ? En y réfléchissant deux secondes, je me rends compte qu’il ne s’agit pas là d’un cas isolé, même au contraire, ceci semble être la norme. Que ce soit entre mari et femme, ou même entre parents et enfants, ou entre frères et sœurs, nous avons tendance à oublier de montrer que nous nous aimons.

Le fait est que je vis actuellement dans une société qui ne sait pas aimer, pour laquelle l’amour est perçu comme une faiblesse. Qui a déjà entendu son père dire à sa mère qu’il l’aime, ou vice versa? Qui a déjà dit à ses parents, ou ses frères et soeurs d’ailleurs, qu’il/elle les aime ? Je suis quasi-certaine qu’une toute petite minorité répondrait “moi” à ces questions. Pourquoi avons-nous honte de parler de nos sentiments? Pourquoi dire je t’aime (en le pensant sincèrement) est si difficile? Where is the LOVE?

What do you think?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s